manchon


manchon

manchon [ mɑ̃ʃɔ̃ ] n. m.
XVIe; h. XIIIe; de 1. manche
1(1561) Pièce d'habillement, fourreau cylindrique ouvert aux deux extrémités où l'on met les mains pour les protéger du froid. Manchon de fourrure. « La bonne dame plongea dans un manchon ses mains jusqu'aux coudes » (A. Bertrand). Chien de manchon.
2(1765; par anal.) Pièce cylindrique. Manchon d'accouplement, d'assemblage. anneau, bague, douille. Manchon à incandescence : gaine de tissu incombustible imprégnée de nitrates de thorium et de cérium, et qui augmente l'éclat de la flamme qu'elle entoure. « Des lampes à manchon sont rangées sur une longue table » (Gautier). Manchon isolateur de tuyau. Mar. Manchon d'écubier, garniture qui entoure l'ouverture. — Techn. Rouleau de feutre sur lequel se fabrique le papier.
3Anat. Organe de protection cylindrique. Manchon fibreux d'une articulation.
4Aile d'une volaille confite dans sa graisse. Manchons de canard.

manchon nom masculin (de manche 2) Rouleau de fourrure, dans lequel on mettait les mains pour les préserver du froid. Petite guêtre courte se portant, dans la pratique de certains sports, à la jonction de la chaussure et du pantalon pour éviter l'infiltration de gravillons, de neige ou d'eau. Armement Frette de grande longueur, entourant le tube d'une bouche à feu. Tube métallique souvent rempli d'eau, entourant le canon de certaines armes automatiques, et facilitant le refroidissement pendant le tir. Forage Raccord de tiges ou de tubes à double filetage femelle. Mécanique Cylindre servant à réunir l'extrémité de deux tuyaux, de deux arbres de transmission, etc. Militaire Enveloppe de toile bleue ou kaki qui recouvrait, en 1914, les coiffures rouges (képi, chéchia, etc.). [Un manchon blanc garnit encore le képi de la Légion étrangère.] Industrie du papier Feutre circulaire habillant la première presse de certaines machines à papier. Pelleterie Dépouille d'un animal, non ouverte. Physique Gaine cylindrique de verre, de terre cuite, etc., servant à diverses manipulations. Verrerie Pièce de verre soufflé, de forme cylindrique. ● manchon (expressions) nom masculin (de manche 2) Manchon lance-grenades, petit cylindre creux fixé au bout du canon, et sur lequel on place la grenade à fusil pour la lancer. Manchon à gaz, dans un bec Auer, fourreau de coton, imprégné d'oxydes de thorium et de cérium, qui, porté à l'incandescence, émet de la lumière de manière efficace.

manchon
n. m.
d1./d Fourreau dans lequel on met les mains pour les protéger du froid.
d2./d TECH Pièce, généralement cylindrique, qui relie deux tubes, deux arbres, etc.
|| Manchon à incandescence: gaine en tissu incombustible imprégné d'oxyde de thorium et de cérium, émettant une lumière blanche au contact d'une flamme. Manchon à incandescence d'une lampe à gaz, à pétrole.

⇒MANCHON, subst. masc.
A.MODE et INDUSTR. VESTIMENTAIRE
1. Fourreau d'étoffe ouvert aux deux extrémités, généralement recouvert de fourrure et ouaté à l'intérieur, dans lequel on glisse les mains (et les avant-bras) pour se protéger du froid. Manchon de fourrure, d'astrakan, de vison, de renard; manchon gaufré, élimé; gros, petit manchon. J'ai froid aux mains, murmura-t-elle; donne-moi mon manchon (MURGER, Scènes vie boh., 1851, p. 212). Vous eussiez aimé ces bichons Noirs et feu, de race irlandaise, Que l'on porte dans les manchons Et que l'on peigne et que l'on baise (BANVILLE, Odes funamb., 1859, p. 63):
1. Baron lui toucha les mains et, les trouvant glacées, les mit dans son manchon pour les réchauffer. Car alors c'était la mode que les hommes eussent des manchons.
A. FRANCE, Génie lat., 1909, p. 134.
Loc. prép. [En parlant des membres antérieurs] En manchon. Disposés comme à l'intérieur d'un manchon. Un cordon de sergents de ville, le capuchon baissé, les mains en manchon dans le caban (A. DAUDET, N. Roumestan, 1881, p. 143). Un chat blanc et noir, pattes en manchon, dort sur l'appui (MORAND, Homme pressé, 1941, p. 32).
En partic., vieilli. Chien de manchon. Chien de très petite taille que les dames de l'aristocratie portaient dans leur manchon (au XVIIIe s.). Levrette de manchon. Aux pieds de la princesse, un chien, non un épagneul de manchon, mais, à l'allemande, un gros chien fort lourd (MICHELET, Journal, 1842, p. 429).
CHASSE. [Le suj. désigne un gibier à poils] Faire le manchon. Rouler en avant sur soi-même après avoir été mortellement atteint à la tête (d'apr. DUCHARTRE 1973).
2. Fourreau d'étoffe (de cuir) entourant la manche ou l'avant-bras destiné à divers usages. La lueur des flammes éclairait vingt torses nus, suants, rayés de cicatrices, et leur reflet jouait sur les muscles des bras serrés au poignet par un manchon de cuir (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p. 2). Les généraux et les colonels portaient passés au bras droit des manchons galonnés (L. DE VILMORIN, Fin Villavide, 1937, p. 112):
2. Les bras de l'opérateur sont introduits par deux ouvertures latérales, sur les parois gauche et droite, munies de manchons de drap pour assurer l'étanchéité de la boîte vis-à-vis des poussières.J.
VERNE, Vie cellul., 1937, p. 19.
Domaine milit. Enveloppe de toile entourant la coiffure des militaires destinée soit à la rendre moins voyante, soit à permettre de se distinguer de l'adversaire au cours des manoeuvres. Il sera distribué des cartouches à blanc. Une cinquantaire d'hommes, pourvus du manchon, et munis d'armes de fortune, figureront les conspirateurs (ROMAINS, Copains, 1913, p. 198). Il rouvre les yeux (...) deux yeux bleus, derrière un lorgnon, sous la visière d'un képi recouvert d'un manchon bleu (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 733).
B.Spécialement
1. TECHNOL., vx. Chemisage de métal rapporté dans le cylindre d'une pompe que parcourt le piston. Quand un excès de pression [dans la chaudière] se produit, la soupape se soulève, glisse comme un piston dans le manchon (SER, Phys. industr., 1890, p. 168).
2. INDUSTR. DU VERRE. Moule dans lequel on souffle le verre (d'apr. DUVAL 1959). Il sera loisible de donner à la masse l'empreinte d'un moule. Nous avions autrefois deux grandes techniques: A) Le procédé des cylindres ou des manchons (soufflage (...) pesanteur); B) Le procédé des plateaux ou des couronnes (soufflage (...) force centrifuge) (Cl. DUVAL, Verre, 1966, p. 59).
3. MARINE
a) Manchon d'écubier. Chemisage de fer dont on garnit un écubier pour le protéger de l'usure des chaînes. (Dict. XIXe et XXe s.).
b) Manchon de puits. Dispositif formé de l'assemblage par leur petite base de deux cônes métalliques tronqués, servant de conduit aux chaînes (et aux câbles) afin qu'ils entrent et sortent plus facilement du puits (d'apr. BONN.-PARIS 1859).
4. PATHOL. Gangue, épaisseur parasitaire se développant à l'intérieur d'un conduit organique. Manchon autour du rectum. Sur le côlon gauche, le cancer se développe de façon circulaire et forme une sorte de manchon qui prolifère jusqu'à entraîner un rétrécissement (QUILLET Méd. 1965, p. 167).
C.P. anal.
1. Enveloppe (de tissu, de métal, de bois ou autre matière) de forme cylindrique entourant quelque chose, notamment dans un but de protection, d'isolation, de renforcement. Manchon de céramique, en acier. Les manchons blancs passés aux bras des cerisiers (COLETTE, Gigi, 1944, p. 196):
3. Les installations électriques doivent être exécutées avec certaines précautions afin d'éviter les étincelles: canalisations sous plomb, lampes protégées par des manchons de verre, moteurs et interrupteurs blindés.
CHARTROU, Pétroles natur. et artif., 1931, p. 172.
P. métaph. Dans chaque appréhension de qualité, il y a (...) un effort métaphysique pour échapper à notre condition, pour percer le manchon de néant du «il y a» pour pénétrer jusqu'à l'en-soi pur (SARTRE, Être et Néant, 1943, p. 695). Cet aspect insolite du communisme: une sorte de manchon isolant pour conserver intact l'amour conjugal d'un illustre couple [les Aragon] (MAURIAC, Nouv. Bloc-Notes, 1961, p. 175).
2. Spécialement
a) CHAPELLERIE. Enveloppe de feutre recouvrant un cylindre de bois, sur lequel on travaille les chapeaux. On trouve également sur le marché (...) des feutres en manchons (sortes de cylindres de 70 cm de hauteur) (J. COULON, Technol. gén. modiste, 1951, p. 21).
b) ARMES
Tirette entourant le tube d'une bouche à feu sur une grande longueur. Dans le canon de 75 il y a (...) à réunir entre eux trois éléments: le tube, la jaquette et le manchon dans lequel se visse la culasse (ALVIN, Artill., Matér., 1908, p. 52).
Tube métallique perforé ou rempli d'eau, entourant le canon d'une arme automatique afin de protéger le tireur de l'échauffement du canon pendant le tir et d'en assurer le refroidissement. (Dict. XIXe et XXe s.).
c) ÉCLAIRAGE. Manchon (à incandescence). Gaine de tissu incombustible imprégnée de nitrates, dont on entoure la flamme d'un bec de gaz afin d'en augmenter l'éclat. Bec à manchon. La chaleur dégagée de cette flamme est employée à porter à l'incandescence des matières réfractaires, à grande radiation lumineuse, disposées en un manchon, qui entoure la flamme (Lar. mén. 1926, p. 618). Les lampes chinoises, sur la cheminée du petit salon, étaient éclairées au gaz; un jour elle avait cassé le manchon (MAURIAC, Ce qui était perdu, 1930, p. 170).
d) CHIM. Gaine cylindrique en matériau isolant entourant les appareils, utilisés lors de manipulations en chimie. (Dict. XIXe et XXe s.). Analyse des gaz (...) un tube de mesure des volumes gazeux dans un manchon thermostatique (Catal. d'instruments lab. [Prolabo], 1932, p. 108).
e) ANAT. Enveloppe de protection entourant une articulation. Manchon fibreux capsulaire. Les surfaces articulaires, planes, revêtues de cartilage hyalin, sont maintenues par un fibro-cartilage renforcé en avant et en arrière par un manchon fibreux (G. GÉRARD, Anat. hum., 1912, p. 110).
P. anal., CHIR. (orthop.). Partie de prothèse destinée à protéger le moignon (d'apr. KAMEN. 1972).
f) BOT., ZOOL. Gaine formée de matières diverses entourant une partie filiforme d'un organisme. Les éléments parasitaires sont groupés à la périphérie du cheveu et à sa base qui est entourée d'un manchon épais (BRUMPT, Parasitol., 1910, p. 728). Les capillaires terminaux des artères sont entourés chez les Lélaciens par un manchon de réticulum conjonctif condensé (E. PERRIER, Zool., t. 3, 1903, p. 2502):
4. ... la racine qui croît, se couvre bientôt à une certaine instance du sommet d'un manchon velouté de poils infiniment fins...
PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 149.
D.MÉCAN. INDUSTR., TECHNOL. Pièce de raccordement métallique de forme tubulaire, souvent filetée, servant à assurer la jonction ou à maintenir solidaires des tubes ou des pièces à profil rond. Manchon d'accouplement. Les bouts droits du tube [ou fer, pour le gaz] sont réunis entre eux par des manchons taraudés (ROBINOT, Vérif., métré et prat. trav. bât., t. 4, 1928, p. 143). On peut (...) monter sur l'arbre conduit une roue folle [dentée] pourvue d'un moyeu denté et d'un manchon denté claveté et coulissant sur l'arbre (GORGEU, Machines-outils, 1928, p. 79):
5. ... un pignon monté fou sur son arbre, mais solidaire du mouvement de la scie [de la faucheuse] peut être entraîné par l'arbre, grâce à un manchon à broches ou à dents de loups, qu'un ressort tend toujours à mettre en prise.
BALLU, Mach. agric., 1933, p. 304.
En partic.
[Sur les instruments de mus.] Pièce de forme tubulaire dans laquelle passe une autre, qui sert à maintenir cette dernière. Manchon sur plaque losange pour trombone (Catal. Couesnon, 1934, p. 124). La disposition en manchon [de la corde sur la paroi de la caisse] (...) est produite par de petits manchons en cuir dont chacun tient serrés deux lacets de la corde [tambour] (SCHAEFFNER, Orig. instrum. mus., 1936, p. 176).
AGRON. Manchon-trayeur. Cylindre de caoutchouc d'une trayeuse s'adaptant sur le trayon (d'apr. LUQ.-BOUD. Lait. 1981).
MAR. Manchon de bitte. Corps cylindrique des bittes métalliques (d'apr. BONN.-PARIS 1859 ; ds Lar. encyclop.).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1200 «manche fourrée ajustée comme ornement par-dessus la manche d'un vêtement» (GRAINDOR DE DOUAI, La Chanson de Jerusalem, 2416 ds T.-L.); b) 1561 «fourreau ouaté, ouvert aux deux bouts, où l'on met les mains pour se préserver du froid» (Inv. de Marie Stuart, n° 128 ds GAY); d'où 1690 chien de manchon (FUR.); c) 1877 «enveloppe de toile qui recouvre la coiffure militaire» (LITTRÉ Suppl. add.); 2. technol. a) 1765 «virole des tuyaux de fonte» (Encyclop. Planches, 4, 10, p. 26); b) 1791 terme de verrier (Encyclop. Méthod. t. 8, p. 547); c) 1831 terme de mar. (WILL.); d) 1859 manchons de bittes (BONN.-PARIS); e) 1905 manchon d'accouplement (HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Exploitation mines, p. 621). Dér. de manche2; suff. -on. Fréq. abs. littér.: 154. Bbg. DELB. Matér. 1880, p. 196.

manchon [mɑ̃ʃɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1561; « manche fourrée ornementale », XIIIe; de 1. manche.
1 Pièce d'habillement constituée par un fourreau ouvert aux deux bouts et dans lequel on peut mettre les mains pour les protéger du froid. || Manchon plat, cylindrique, rond. || Manchon de fourrure (cit. 1), de vison, d'astrakan…, de satin, de velours. || Manchon ouaté, garni de duvet… || Donner du lustre à un manchon. || Mettre ses mains dans un manchon, au fond (cit. 22) d'un manchon.
1 La bonne dame plongea dans un manchon ses mains jusqu'aux coudes (…)
Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, « Vieux Paris », IX.
(1690). || Chien de manchon : chien minuscule que les femmes portaient dans leur manchon, au XVIIIe siècle.
2 (1881). Techn. Feutre qui recouvre les formes en bois sur lesquelles on travaille les chapeaux.
3 (1765). Par anal. Pièce cylindrique. || Manchon d'accouplement, d'assemblage. Anneau, bague, douille. || Manchon réunissant deux arbres de transmission. || Manchon fixe, articulé. || Manchon assemblant deux tuyaux.Poser un manchon.Manchon (ou manche) d'un ballon.Mar. || Manchon d'écubier : garniture qui entoure l'ouverture. || Manchon de gouvernail : garniture du trou de jaumière.
(1931). Tube métallique ajouré qui entoure le canon d'armes automatiques pour éviter l'échauffement et protéger les servants de l'arme.
1.1 (Il) tenait à la main une arme d'un modèle que l'étudiant n'avait jamais vu, avec le canon entouré d'un manchon percé de trous (…)
Claude Simon, le Palace, p. 108.
Anat. Organe de protection cylindrique. || Manchon fibreux d'une articulation (→ Articulaire, cit. 1), manchon capsulaire.
Aile (d'une volaille) confite dans la graisse. || Des manchons de canard.
Techn. Support magnétique utilisé dans les machines à dicter, pour l'enregistrement.
Techn. Rouleau de feutre sur lequel se fabrique le papier.
4 Manchon à incandescence : gaine de tissu incombustible imprégnée de nitrates de thorium et de cérium, qui augmente l'éclat de la flamme qu'elle entoure. || Lampe à manchon. || Changer le manchon.
2 Des lampes à manchon sont rangées sur une longue table (…)
Th. Gautier, Voyage en Russie, XIV.
DÉR. Manchonner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • manchon — Manchon. s. m. Sorte de fourrure en façon de manche courte, dans laquelle on met les deux mains pour les garantir du froid. Manchon de martre. manchon d hermine. manchon d oüatte, de petit gris; de chien. manchon de velours. manchon d homme.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Manchon — Diminutif de Manche, pour lequel le sens de manche d outil semble inapproprié. Il devrait s agir d un hypocoristique de Dimanche (= Dominique). Le nom Manche est assez répandu dans le Nord, on trouve les Manchon en Normandie (76, 27) …   Noms de famille

  • manchon — Manchon, m. acut. Est une forme de diminutif de Manche feminin, dont l autre espece est Mancheron, Semimanica, Brachiale, Manchon de femme, Muliebre brachiale, Muliebris semimanica …   Thresor de la langue françoyse

  • Manchon — (franz., spr. mangschóng, »Muff«), dickes, starkgewalktes Rundfilzgewebe für Papierfabriken …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • manchón — (Del aum. de mancha1). 1. m. En los sembrados y en los matorrales, pedazo en que nacen las plantas muy espesas y juntas. 2. Parte de una tierra de labor que por un año se deja para pasto del ganado …   Diccionario de la lengua española

  • manchon — (man chon) s. m. 1°   Fourrure disposée en forme de sac ouvert par les deux bouts, et dans laquelle on met ses mains pour se garantir du froid. •   Ma femme alors me laisse en un danger, Qu elle devrait avec moi partager, Prend son manchon et va… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Manchon — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Manchon », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot manchon peut renvoyer à : Manchon… …   Wikipédia en Français

  • MANCHON — s. m. Espèce de sac, ouvert par les deux bouts, ordinairement recouvert d une fourrure, quelquefois d une étoffe, et ouaté intérieurement, dans lequel on met les deux mains pour les garantir du froid. Manchon de martre, d hermine, de petit gris,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • manchón — ► sustantivo masculino 1 Área de terreno, en los sembrados y matorrales, donde nacen las plantas muy tupidas. 2 AGRICULTURA Parte de una tierra de cultivo que se deja un año para pasto. * * * manchón (aum. de «mancha1») 1 m. Mancha de suciedad,… …   Enciclopedia Universal

  • MANCHON — n. m. Objet d’habillement en forme de sac ouvert par les deux bouts, ordinairement recouvert d’une fourrure, quelquefois d’une étoffe, et ouaté intérieurement, dans lequel on met les deux mains pour les garantir du froid. Manchon de martre,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.